Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 00:02

 

Une holothurie est un invertébré, au corps mou et oblong, à la peau rugueuse, possédant un cercle de tentacules autour de la bouche. Il peut atteindre 25 cm de long.

 

Elle est aussi appelée concombre de mer ou bêche de mer.

 

Il vit au fond des mers chaudes et est pêché en Indonésie et en Chine.

Dans une fosse océanique très profonde, ils constituent la moitié des formes vivantes à 4.000 mètres et 90 % à 8.000 mètres.

Certains peuvent dégager, des toxines en cas de stress, d'attaque ou de danger. Ces toxines sont dangereuses, voire mortelles, pour la plupart animaux marins.

http://www.webplongee.com/assets/galleries/95/tn_1holothurie.jpg

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Nature
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:04

du grec bathos (profond) et de skaphê (barque).

Engin sous-marin d'exploration abyssale.

Il a été inventé par le professeur Suisse Auguste Piccard (celui-ci a inspiré Hergé pour le professeur Tournesol dans les aventures de Tintin).

En service de 1948 à 1982, ils ont été les seuls engins capables d'atteindre les plus grandes profondeurs (comme la fosse des Mariannes).

 

Un bathyscaphe est constitué d'une lourde cabine sphérique en acier, pouvant accueillir deux ou trois passagers, suspendue à un flotteur rempli d'essence légère qui compense le poids de l'ensemble selon le principe d'Archimède.

Le bathyscaphe descend par gravitation et remonte en lâchant du lest.


En raison de leur taille et de leur poids, les bathyscaphes ne pouvaient être embarqués et devaient être remorqués par leur navire d'accompagnement.

bathyscaphe.jpg

Ils ont donc été remplacés par des submersibles plus petits et plus maniables (sphère en titane et flotteur en composite).


Repost 0
Published by Peter Pan - dans Du Grec
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:08

La zone hadale (de dieu grec Hadès, maître des Enfers) correspond aux fosses océaniques de subduction.

Les cartes bathymétriques ou «cartes marines», distinguent usuellement quatre zones :

  • la zone littorale, de 0 à 200 m de profondeur,
  • la zone bathyale, de 200 à 2 000 m,
  • la zone abyssale, de 2 000 à 6 000 m
  • la zone hadale, de 6 000 m aux fosses les plus profondes (fosse des Mariannes dans l'Océan Pacifique dont le point le plus bas se situe selon les relevés entre un peu moins de 11 500 mètres et un peu plus de 11 000 mètres de profondeur.

http://www.larousse.fr/ressources/contrib/data/media/11019874.jpg

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Du Grec
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:01

 

Processus d'enfoncement d'une plaque tectonique sous une autre plaque, en général une plaque océanique sous une plaque continentale ou sous une plaque océanique plus récente.

Elle joue un rôle important dans le renouvellement des fonds océaniques.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Science et Technique
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 00:02

 

Le talus continental, ou zone bathyale est la zone sous-marine qui assure la liaison entre le plateau continental dont la profondeur est d'environ 100 à 200 m et la plaine abyssale située généralement entre 4000 et 6000 mètres de profondeur (2000 à 2500 mètres en Méditerranée).

chema-plateau-continental.jpg
 

Le talus continental présente une pente généralement comprise entre 1 et 5° mais qui peut être nettement plus accentuée comme au large de la Côte d'Azur.

Les sédiments résultant de l'érosion des continents sont progressivement transportés jusqu'au talus continental le long duquel ils descendent jusque dans la plaine abyssale. Au pied du talus continental il se forme un cône : le glacis continental.

Le talus continental peut être profondément entaillé par des canyons sous-marins par exemple au débouché des fleuves. Ces canyons sont un lieu de cheminement privilégié des sédiments.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Nature
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 09:28

 

La zone démersale comprend l'eau proche des côtes ou des fonds qu'ils soient marins ou d'eau douce, par opposition à la zone pélagique qui est la partie des mers ou océans comprenant la colonne d'eau.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Nature
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 00:35

 

Zone de transition thermique rapide entre les eaux superficielles et les eaux profondes.

 

Pour la faune, quand elle est très marquée, la thermocline peut être un écotone, voire jouer le rôle d'une véritable barrière, surtout si elle est associée à une différence forte de salinité  (halocline), ou à une chute d'oxygène (d'un côté ou de l'autre de la thermocline).

 

La zone située au-dessus de la thermocline est appelée épilimnion, et celle située dessous est dite hypolimnion.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Science et Technique
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 00:02

Zone d'un lac ou d'un océan qui n'est pas exposée à la lumière.

La zone aphotique ou zone mésopélagique est la zone omprise entre la profondeur à partir de laquelle la photosynthèse n'est plus possible jusqu'à la profondeur où la lumière naturelle est nulle.

Cette profondeur peut être grandement affectée par la turbidité saisonnière
.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Science et Technique
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 00:05

La zone photique, aussi nommée zone euphotique ou zone épipélagique, est la zone aquatique comprise entre la surface et la profondeur maximale d'un lac ou d'un océan, exposée à une lumière suffisante pour que la photosynthèse se produise.

La profondeur de la zone photique peut être fortement affectée par la turbidité saisonnière.

 

Elle s'étend jusqu'à une profondeur à laquelle l'intensité lumineuse résiduelle correspond à 1% de celle en surface.
La profondeur euphotique varie de plusieurs mètres dans les estuaires turbidiques jusqu'à environ
200 mètres en haute mer.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Science et Technique
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 00:01

Du néerlandais wateringen, lui même issu du mot water (eau).

Réseau de fossés et ouvrages de drainage à vocation de dessèchement de bas-marais, de zones humides ou inondables situées en plaines maritimes sous le niveau des hautes mers (polders).

L'eau y est prélevée pour être renvoyée vers la mer, soit à marée basse quand les écluses s'ouvrent, soit par des moulins à vent qui la relèvent (Pays-Bas et Flandre autrefois) ou plus généralement aujourd'hui par des pompes électriques.

Le mot watringue fait partie de la langue Française bien qu'il soit surtout utilisé dans la région Nord-Pas-de-Calais et en Belgique.

Repost 0

  • : Mon carnet à spirales
  • Mon carnet à spirales
  • : Chaque jour, je proposerai la définition d'un mot ou une expression nouvelle, selon mon inspiration, l'actualité ou les difficultés rencontrées sur un terme.
  • Contact

Rejoignez-moi

face book peter pan

Recherche Par Mot

A propos de ce blog

  Chaque jour, je proposerai la définition d'un mot ou une expression nouvelle, selon mon inspiration, l'actualité ou les difficultés rencontrées sur un terme.

 

Définition Au Hasard